Côte d’Ivoire/ La mort du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly confirmée


08/07/2020
Côte d’Ivoire/ La mort du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly confirmée
Amadou Gon Coulibaly a succombé à un malaise, piqué en plein Conseil des ministres

Le chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly est bel bien décédé ce jour 8 juillet 2020, dans une grande clinique d’Abidjan, selon un communiqué officiel de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire. «  Mes chers compatriotes, la Côte d’Ivoire  est en deuil.

J’ai la profonde douleur de vous annoncer que le Premier Amadou Gon Coulivbaly, chef du gouvernement nous a quitté en ce début d’après-midi après avoir pris part au conseil des ministres ce mercredi 8 juillet 2020 au palais de la présidence de la République » indique le communiqué, signé du chef de l’État, Alassane Ouattara, lu sur les antennes de la Rti, par Patrick Achi, ministre-Sécetaire général de la Présidence de la République.

Amadou Gon Coulibaly a succombé à un malaise, piqué en plein en Conseil des ministres, dans une clinique d’Abidjan où il a été évacué d’urgence. Le chef du gouvernement est rentré de Paris le 2 juillet 2020 pour prendre, avait-il dit «  sa place auprès du chef de l’État ».

Dans l’hommage qu’il a rendu à la mémoire de «  son jeune frère, son fils », le chef de l’État Alassane Ouattara, a présenté Gon Coubaly comme «  un homme d’État, de grande loyauté, de dévouement et d’amour pour la patrie. Il a incarné cette jeune génération de cadres ivoiriens de grande compétence et d’extrême loyauté à la nation ». «  Avec la disparition d’Amadou Gon Coulibaly, la Côte d’Ivoire perd un modèle pour la jeunesse, un exemple de compétence ».

Précédemment Ministre d’État, Secrétaire Général de la Présidence de la République, depuis l’accession à la magistrature suprême du Président Alassane Ouattara, il est le premier Chef du Gouvernement de la III ème République de Côte d’Ivoire.

Le 10 juillet 2018, le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly voit ses pouvoirs renforcés par l’attribution du Budget et du Portefeuille de l’État. Candidat désigné par un relatif consensus ( Amon Tanoh et Mabri s’étant ouvertement opposés), à 4 mois de la présidentielle qui s’annonce cruciale, il devrait se consacrer à sa campagne. Si son décès est confirmé, ce serait un coup dur pour le parti au pouvoir.

Signalons qu’évacué d’urgence vers Paris le 2 mai 2020, «  pour un contrôle médical », après sa greffe du cœur, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est rentré le jeudi 2 juillet à Abidjan où il a été accueilli par le chef de l’État, son épouse Dominique et la quasi-totalité des membres du gouvernement.

Armand B. DEPEYLA

 

Armand B. Depeyla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome