Côte d’Ivoire/Un Ambassadeur rentre au pays et trouve subitement la mort


10/07/2020
Côte d’Ivoire/Un Ambassadeur rentre au pays et trouve subitement la mort
Son corps repose en ce moment à la morgue de l’Ivoirienne de sépulture ( Ivosep) de Yopougon

L’affliction est à son son comble. La désolation déchire le cœur de son épouse, ses enfants et de toute sa famille. La mort vient de faucher ce haut diplomate...Au ministère des Affaires étrangères, c’est la consternation.

Rentré au pays dans l’attente du nouvelle affectation, Gilbert Doh-Djahoundy, ex-ambassadeur plénipotentiaire de la Côte d’Ivoire au Liban est brutalement décédé le mercredi 8 juillet 2020, en début de soirée, dans une grande clinique à Yopougon, avons-nous appris auprès de sa famille.

Son corps repose en ce moment à la morgue de l’Ivoirienne de sépulture ( Ivosep) de Yopougon. Selon ses proches, le diplomate ne présentait, apparemment, aucun signe de maladie. Il était dans l’attente d’un rendez-vous avec un ministre de la République, lorsque, soudainement, il a été frappé par un «  léger malaise ». Transporté d’urgence dans une clinique de Yopougon, il a succombé à cette « crise ».

L’Ambassadeur Gilbert Doh-Djahoundy, originaire du département de Toulépleu, de la sous-préfecture de Tiobly, région du Cavally, à l’ouest de la Côte d’Ivoire, a notamment servi en Rd-Congo, avant d’occuper les fonctions d’Inspecteur des postes diplomatiques et consulaires au ministère des Affaires étrangères.

C’est le 26 novembre 2013, en Conseil des ministres des ministres que le Chef de l’État, Alassane Ouattara a donné son accord en vue de sa nomination, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République de Côte d’Ivoire près la République du Liban, avec résidence à Beyrouth.

Le 10 juillet 2014, Gilbert Doh-Djanhoundy, présente ses lettres de créances au Général Michel Sleiman, Président de la République du Liban. Ainsi, la Côte d’Ivoire venait de rouvrir son ambassade au Liban après 25 ans d’absence diplomatique.

L'ambassadeur Gilbert Doh-Djanhoundy, avec les autorités du pays des cèdres, a tout mis en œuvre pour donner aux relations bilatérales entre la Côte d’Ivoire et le Liban, les moyens de développer, de renforcer et d'activer les conventions économiques signées entre les deux pays.

Vu l'importance du rôle joué par les Libanais en Côte d'Ivoire, étant donné qu'ils contribueront au développement de ce pays, l’ambassadeur Doh Gilbert-Djahoundy a proposé un conseil commun des hommes d'affaires ivoiriens et libanais. Sa mort est une grosse perte pour la diplomatie ivoirienne et pour le département de Toulépleu.

Armand B. DEPEYLA

Armand B. Depeyla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome