Célébration de l’Aïd-el-Kebir : Le Cheikh Ahima Mamadou Touré invite les leaders politiques à privilégier l’intérêt supérieur de la nation lors de la présidentielle


31/07/2020
Célébration de l’Aïd-el-Kebir : Le Cheikh Ahima Mamadou Touré invite les leaders politiques à privilégier l’intérêt supérieur de la nation lors de la présidentielle
Le Cheikh Ahima Mamadou Touré est inquiet de la situation socio-politique en Côte d'Ivoire

C’est un Cheikh Ahima Mamadou Touré, président du Conseil supérieur des imams de Côte d’Ivoire (Cosim), inquiet de la situation socio-politique qui prévaut à trois (03) mois de la présidentielle qui s’est exprimé ce vendredi 31 juillet 2020, à l’occasion de la célébration officielle de l’Aïd-el-Kebir à la grande mosquée de la Riviera Golf. Conscient du danger qui guette la Côte d’Ivoire à l’aube de la présidentielle, le nouvel homme fort de la communauté musulmane, a invité les acteurs politiques ivoiriens à faire preuve de retenue dans toute action.

En présence du tout nouveau Premier ministre, Hamed Bakayoko, le Cheikh Ahima Mamadou Touré, tout en présentant un tableau sombre de la situation socio-politique en Côte d’Ivoire, a exhorté de façon solennelle les leaders politiques ivoiriens à privilégier l’intérêt supérieur de la nation. Mieux à bannir de leurs propos et de leurs actes tout ce qui incite à la haine, à la violence et à la division.

«Nous sommes à trois mois de la prochaine élection présidentielle dans notre pays. Et la présente tribune est l'occasion pour nous d’exhorter tous les acteurs de la vie politique à œuvrer pour une élection apaisée et sans violence afin d'éviter à notre pays, une nouvelle crise post-électorale. En effet, il nous ait donné de constater ces derniers temps, la tenue de propos et de discours enflammés faisant craindre une période pré et post-électorale tendue et électrique. Nous devons tirer les leçons du passé pour mieux appréhender et construire le présent et le futur. J'interpelle tous les acteurs politiques et j'exhorte de façon solennelle et avec insistance à privilégier l’intérêt supérieur de la nation. Et à bannir par conséquent de leurs propos et de leurs actes tout ce qui incite à la haine, à la violence et à la division, » a martelé le président du Cosim, visiblement très en verve.

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2