Présidentielle 2020/Parrainage des candidats : Voici les sanctions auxquelles s’exposent les électeurs qui parrainent deux candidats à la fois


04/08/2020
Présidentielle 2020/Parrainage des candidats : Voici les sanctions auxquelles s’exposent les électeurs qui parrainent deux candidats à la fois
Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, président de la Commission électorale indépendante (Cei) demeure confiant quant à l'organisation de la présidentielle

Disposition nouvelle dans le code électoral ivoirien, le parrainage citoyen est un procédé qui permet à l’électeur de donner sa caution à un candidat pour prendre part au scrutin présidentiel. Cependant son mauvais usage peut couter très cher à l’électeur. Invité ce mardi 04 août 2020, au Press-Club de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) à la Maison de la Presse d’Abidjan-Plateau, Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, président de la Commission électorale indépendante (Cei), s’est exprimé en long et en large sur cette question mal perçue par les électeurs et hommes politiques qui y voient un moyen pour écarter certains candidats à la présidentielle.

Un (01) à douze (12) mois d’emprisonnement, montant à payer pouvant aller jusqu’à 1 million de F Cfa. Ce sont les sanctions prévues par le code électoral ivoirien pour les électeurs qui seront tentés d’accorder leur parrainage à au moins deux (02) candidats à la présidentielle d’octobre 2020. L’information a été rendue publique ce jour par Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, qui était l’invité du Press-Club de l’Unjci.

« Le parrainage est un acte citoyen et doit être accordé à un seul candidat. L’électeur n’est pas obligé de se soumettre à cela. Mais s’il veut le faire, il faut que cela soit sérieusement fait au risque de s’exposer à des sanctions. Celui qui donne le parrainage doit être un électeur. Il doit donner son parrainage uniquement à un seul candidat.», a dit le président de la Commission électorale indépendante. Tout en précisant que le parrainage n’est pas l’œuvre de son institution et qu’il n’a pas pour but d’écarter un candidat à la présidentielle. Pour Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, le parrainage est une condition d’éligibilité tout comme la condition de production de certificat de nationalité.

« En réalité les élections se gagnent sur le terrain. Les animateurs de la Cei certes, appartiennent à des entités, mais prêtent serment. Dès lors, ils appartiennent à l’institution. Présumez nous de bonne foi. Car, c’est à la tâche qu’on juge.», a dit Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, répondant à ceux qui jusque-là, sont sceptique quant à la capacité de la Cei d’organiser des scrutins en toute transparences.

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2