Candidature d’Alassane Ouattara: Le MVCI, parti proche de Guillaume Soro juge inacceptable, voici qu’il compte faire pour faire barrage


10/08/2020
Candidature d’Alassane Ouattara: Le MVCI, parti proche de Guillaume Soro juge inacceptable, voici qu’il compte faire pour faire barrage
Me Diarrassouba Lamine invite le chef de l'Etat à rebrousser chemin

Après moult hésitations, le président Alassane Ouattara a officialisé sa candidature pour un troisième (3ème) mandat au cours de son discours à la nation le jeudi 6 août dernier. Le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) sera donc représenté aux présidentielles d’octobre prochain par celui qui a été élu une première fois en 2010 puis réélu en 2015 dans un troisième mandat que d’aucuns estiment anti-constitutionnel. Dans une déclaration dont nous avons reçue copie, le Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d'Ivoire (MVCI), formation politique proche de Guillaume Soro, juge inacceptable la déclaration de candidature du Président Ouattara et entend utiliser tous les moyens légaux pour faire barrage à son OPA sur la Côte d’Ivoire. Ci-dessous l’intégralité du message signé de Me Diarrassouba Lamine, vice-président chargé des questions juridiques du MVCI.

Déclaration du MVCI relative au discours du 06 aout 2020 du président Alassane Ouattara

Ce jeudi 06 août 2020, le chef de l’Etat Alassane Ouattara a adressé le traditionnel discours à la nation relatif à la commémoration de l’accession de la Côte d’Ivoire à l’Indépendance. Bien plus que les autres années, ce discours était particulièrement très attendu par les Ivoiriens et les amis de la Côte d’Ivoire, du fait d’un contexte sociopolitique délétère, avec en point de mire l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 et la question de la limitation des mandats présidentiels.

Le MVCI (Mouvement pour la promotion des Valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire) observe que le Président Ouattara a décidé de candidater à la prochaine élection présidentielle en totale violation de son engagement solennel du 5 mars 2020 devant le Congrès, de passer la main à « une nouvelle génération » et surtout, au mépris de la Constitution ivoirienne.

Le MVCI retient que le Président Ouattara vient de rater l’occasion de marquer à jamais l’histoire de notre pays et du continent africain, en cédant à la monstrueuse tentation de la confiscation du pouvoir pour des intérêts personnels.

Pour le MVCI la déclaration de candidature du Président Ouattara vilipende l’honneur de la Côte d’Ivoire et ternit une commémoration historique institutionnalisée.

Pour le MVCI, la sortie du Président Ouattara travestit clairement l’éthique républicaine et marque un grave recul démocratique attestant la remise en cause de tous les combats menés en Côte d’Ivoire pour un Etat démocratique.

Pour le MVCI la griserie du Président Ouattara par le pouvoir, lui fait oublier que c’est ce qu’un homme lègue à la postérité qui compte. Peu importe vos bonnes intentions, si le peuple le perçoit mal, votre héritage s’évapore.

Le MVCI juge inacceptable la déclaration de candidature du Président Ouattara et entend utiliser tous les moyens légaux pour faire barrage à son OPA sur la Côte d’Ivoire.

Le MVCI appelle ses militants, toutes les forces vives de la Côte d’Ivoire et les démocrates du monde entier, à se mobiliser contre le coup d’Etat constitutionnel que vient d’opérer Monsieur Ouattara.

AGIR POUR LE PEUPLE, NOTRE DEVOIR !

Abidjan, le 7 août 2020.

Me Diarrassouba Mamadou Lamine,

Vice-président chargé des questions juridiques,

Avocat à la Cour d’Appel d’Abidjan,

Avocat Conseil à la Cour Pénale Internationale.

N.B: Le titre et le chapeau sont de la redaction

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2