Côte d'Ivoire

Présidentielle 2020 : Il se passe des choses à Bongouanou après l’incendie de la résidence de Pascal Affi N’guessan, la réaction du député-maire Amalaman

« Ils ont commencé à piller les magasins des personnalités proches du FPI, du PDCI »
« La nièce de Tehoua Ama Marie a un magasin et un restaurant qu’ils ont pillés »
17/10/2020
Présidentielle 2020 : Il se passe des choses à Bongouanou après l’incendie de la résidence de Pascal Affi N’guessan, la réaction du député-maire Amalaman
La ville de Bongouanou est sous tension depuis le vendredi 16 octobre 2020 (Ph d'archives)

Outre les nombreux blessés et l’incendie de la résidence de Pascal Affi N’guessan et l’établissement secondaire appartenant au député-maire Gilbert Amalaman, d’autres importants dégâts matériels ont été enregistrés lors des manifestations qui ont eu lieu, ce samedi 17 octobre 2020, à Bongouanou.

Depuis le vendredi 16 octobre 2020, la ville de Bongouanou est secouée par une vague de violences qui ont pris une autre tournure ce samedi 17 octobre 2020, avec l’incendie de la résidence du président du FPI, Pascal Affi N’guessan et une partie de l’établissement secondaire (IEGT) appartenant au député-maire Gilbert Amalaman, par ailleurs membre du secrétariat général du FPI.

Lire aussi cet article : Présidentielle 2020 : Après l'incendie de la résidence d'Affi N'guessan à Bongouanou, l'établissement du député-maire Amalaman en feu

Dans la soirée de ce même samedi, Linfodrome a joint le député-maire pour avoir une idée de la situation sur le terrain. Gilbert Amalaman nous a fait savoir qu’il est à Abidjan, mais que son premier adjoint au maire est sur le terrain, à Bongouanou. « Mais ce que je sais, c’est que le RHDP dit que le président Affi a donné un mot d’ordre de désobéissance…Le mot d’ordre d’Affi, c’est la désobéissance civile par les moyens légaux. Mais eux (RHDP) font l’amalgame. Donc ils sont venus s’attaquer à notre communauté (Agni). Ils ont commencé à piller les magasins des personnalités proches du FPI, du PDCI. La nièce de Tehoua Ama Marie a un magasin et un restaurant qu’ils ont pillés. Ils ont pillé un magasin de pagnes. Ma petite sœur a été pillée, parce que je suis FPI. Ils ont pillé son restaurant », a confié Gilbert Amalaman.

Selon le député-maire, les manifestants proches du RHDP ont par la suite mis le cap sur sa résidence et celle de Pascal Affi N’guessan. « Maintenant, ils sont allés chez moi. Ils ont tenté d’incendier ma maison ce matin (ce samedi 17 octobre 2020 : ndlr). Une partie a pris feu, mais les gens sont venus éteindre. La police est venue sécuriser ma maison. Mais quand les policiers sont partis, ils sont revenus pour escalader et casser une vitre et la porte. Les policiers sont revenus encore et ils ont pris la fuite. Ils sont allés chez Affi et pillé avant de brûler sa maison. Ils sont allés dans mon école (IEGT), Institut d’enseignement général et technique où nous avons plus de 2 000 élèves, le personnel est estimé à près de 100. Ils ont pillé tous les ordinateurs et brûlé une bonne grande partie de l’école, y compris l’administration ».

Et qu’en est-il du bilan humain ? « Selon mon premier adjoint au maire, ce sont des blessés, mais il y a beaucoup de dégâts matériels de part et d’autre, en majorité des proches du président du FPI (Pascal Affi N’guessan : ndlr) ».

Au moment où nous étions en communication avec le député-maire, il nous a fait savoir qu’une « accalmie régnait pour l’instant, mais on ne sait pas ce que les gens vont faire le soir ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2