Scrutin présidentielle 2020

Yopougon Epp Sicogi 4 Bad : Au moins 15 loubards sur des motos et une voiture BMW aperçus, leur réaction


31/10/2020
Yopougon Epp Sicogi 4 Bad : Au moins 15 loubards sur des motos et une voiture BMW aperçus, leur réaction
Le vote continue de se tenir dans plusieurs villes de la Côte d’Ivoire, dans un climat plus ou moins tendu.

Ce samedi 31 octobre 2020, jour de vote dans le cadre du scrutin présidentiel en cours en Côte d’Ivoire, au moins 15 loubards sur des motos et une voiture BMW (E46) ont été aperçus à Yopougon Epp Sicogi 4 Bad. Selon ces derniers, ils seraient venus « pour assurer la sécurité » des lieux. Un seul élément des forces de l’ordre était présent lors du passage de l’équipe de Linfodrome.

Plus d’une dizaine de loubards ont été vus à Yopougon Epp Sicogi 4 Bad ce samedi 31 octobre 2020, où se tient l’élection présidentielle dans le pays sur fond de tensions matérialisées par un climat sociopolitique tendu.

 

Situation sécuritaire

De bonnes sources, trois 4x4 doubles cabines (plaques banalisées, à bord desquels, des hommes de forte corpulence avec des brassards marqués Police, avançait à vive allure dans le sens Palais de justice-Niangon. Un hélicoptère aperçu dans le ciel de Yopougon. 3 blindés de l'armée en provenance du palais de justice de Yopougon, aperçus, progressant dans le sens Niangon.

Trois véhicules de jeunes manifestants arrêtés par les éléments de la gendarmerie nationale au niveau du 16e arrondissement. Ces derniers venaient pour saccager un bureau de vote.

Au Groupe scolaire William Ponty, le vote se tient avec peu d'affluence. Un dispositif sécuritaire important devant l'école.

La présence des Forces de l'ordre est à noter à l'entrée du village Anono. Du côté de L'Ifef à Cocody, aucun élément des forces de l'ordre dans le centre. Restaurants, cabine téléphonique etc. fermés. Le temps est sombre.

À Koumassi zone industrielle, plusieurs entreprises et usines sont fermées par mesure de précaution. Des vigiles et gros bras ont été déployés pour assurer la sécurité.

À l’intérieur, un important dispositif sécuritaire déployé à la Cei locale de Gagnoa. Des tablettes défaillantes retardent le vote. À Garahio le quartier est désert. Des manifestants ont été gazés par la police. La rue principale est déserte.

Les rues de Daoukro sont désertes. Les 11 centres choisis toujours fermés. Les rues barricadées par des jeunes des partis de l'opposition qui veillent au grain.

Eddy BIBI

Eddy BIBI

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome