Abidjan

Affaire ‘’Une directrice d’école relevée de ses fonctions’’ : Situation tendue à l’Epp Hoba Hélène, la passion de charges n’a pas eu lieu

Assandé Mandji Jacques (Pdt Coges) : « Je vous assure, les parents sont gonflés à bloc »
06/01/2021
Affaire ‘’Une directrice d’école relevée de ses fonctions’’ : Situation tendue à l’Epp Hoba Hélène, la passion de charges n’a pas eu lieu
Mme Koné Fatoumata (IEP de Cocody Attoban) était présente ce mercredi à l'EPP Hoba Hélène, mais la passation de charges n'a pas eu lieu (Ph d'archives)

La passation de charges prévue pour se tenir ce mercredi 6 janvier 2021 à l’EPP Hoba Hélène avec Mme A.A.A., la directrice relevée de ses fonctions, n’a pas eu lieu. Si l’inspectrice, Mme Koné Fatoumata, IEP Cocody Attoba, était présente, la concernée, très affectée et traumatisée par la situation, a brillé par son absence.

La tension reste encore palpable à l’EPP Hoba Hélène où depuis que la directrice, Mme A.A.A., a été relevée de ses fonctions par une décision de la ministre de l’Education nationale, Mme Kandia Camara, les choses ne vont pas dans le sens souhaité. La cérémonie de passation de charges qui était prévue ce mercredi 6 janvier 2021 n’a pas eu. Arrivée à l’Epp Hoba Hélène, Mme Koné Fatoumata, l’IEP de Cocody Attoban, a été installée dans le bureau de la directrice relevée de ses fonctions.

Lire aussi cet article : Situation explosive à l'IEP Cocody Attoban : Une directrice d'école relevée de ses fonctions, sa collaboratrice déplacée, des établissements fermés ce mardi

Selon plusieurs sources, la concernée, Mme A.A.A, affectée par la situation a pris un véritable coup et a, actuellement, le moral au talon. « Elle serait malade parce qu’elle a subi trop de chocs. Hier dans les échanges à l’IEP, M.le Dren a demandé de soutenir la directrice parce que ce qu’elle est en train de traverser peut lui faire faire un avc. Je pense qu’elle est vraiment stressée, surchargée. Elle n’est pas venue », a confirmé M.Assandé Mandji Jacques, président du bureau exécutif du Coges de l’EPP Hoba Hélène, qui était en réunion avec les parents d’élèves ce même mercredi pour arrêter une décision par rapport à la situation.

En attendant ces décisions, le président du Coges de l’Epp Hoba Hélène nous apprend que les parents sont gonflés à bloc. « Je vous assure, les parents sont gonflés à bloc. Ils ne sont pas contents parce que la veille, leurs enfants ont perdu une journée. On ne leur a jamais dit pourquoi. Ce matin, ils sont venus déposer leurs enfants. Ils se rendent compte qu’au CM1, il n’y a pas d’enseignant. Renseignements pris auprès de leurs enfants, ces derniers leur ont fait savoir que la maitresse a frappé un enfant. Donc elle est en prison », nous a-t-il confié au téléphone.

Lire aussi cet article : Affaire "Une directrice d'école relevée de ses fonctions" : Le feu couve à l'IEP Cocody Attoban, ses collègues s'opposent à la passation de charges

La veille mardi, les directeurs d’école de Cocody Attoban et plusieurs responsables de syndicats ont rencontré le directeur régional (Dren), Pongatié Abraham, à la salle de réunion de l’inspection de l’enseignement préscolaire et primaire de Cocody Attoban. Cette rencontre avait pour but de calmer les esprits. Il était question de suspendre la passation de charges jusqu’à nouvel ordre et qu’au pire des cas, on mette la directrice à la disposition du Dren », nous apprend un directeur d’école ayant participé à la rencontre avec le Dren.

A en croire cette source, M. Pongatié Abraham a félicité les enseignants qui soutiennent leur collègue. « Il nous a demandé que les cours reprennent pour éviter que les élèves soient victimes de ce qui arrive. On s’est bien entendu », raconte le directeur d’école qui fait savoir que « les enseignants pensent qu’il y a une main occulte derrière la décision prise contre la directrice de l’EPP Hoba Hélène, Mme A.A.A. »

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome