Bouna : deux dangereux coupeurs de route condamnés à 20 ans de prison ferme

Publié le Modifié le
bouna-deux-dangereux-coupeurs-de-route-condamnes-a-20-ans-de-prison-ferme Bouna : Deux coupeurs de route écopent de 20 ans de prison ferme
Faits divers

Le tribunal de Bouna a condamné à 20 ans de prison ferme, deux dangereux coupeurs de route pour des faits d’association de malfaiteurs et vol en réunion à main armée.

La sentence est tombée pour les sieurs Diallo Yobi et Bolly Oumar, deux dangereux coupeurs de routes très actifs sur l’axe Bouna-Nakidouo-Sipladouo. Ces deux criminels, apprend-on de l’Agence ivoirienne de presse (AIP), ont écopé chacun d’une peine de 20 ans d’emprisonnement ferme pour des faits d’association de malfaiteurs et vol en réunion à main armée.

Le film de leur arrestation

Selon notre source, Bolly Oumar, 27 ans et commerçant au parc à Bétail de Bouna et Diallo Yobi sont des visages bien connus des voyageurs empruntant régulièrement l’axe Bouna-Nakidouo-Sipladouo, dans le nord-est de la Côte d’Ivoire. Selon des témoignages, ces deux malfrats étaient, dans leurs différentes opérations, sans état d’âme lors des braquages, n’hésitant pas souvent à abattre leurs victimes.

L’une des victimes de ces deux dangereux malfaiteurs a en effet dénoncé le faux commerçant de bétail

Notre source indique, c'est  l’arrestation de l’un, Bolly Oumar, qui a permis de mettre le grappin sur son complice de tous les jours. L’une des victimes de ces deux dangereux malfaiteurs a en effet dénoncé le faux commerçant de bétail qu' il’a reconnu après une attaque sur l’axe Bouna-Nakidouo. Bolly Oumar, apprend-on, avait, lors de ce rapt, semé la terreur, à visage découvert, opération au cours de laquelle, il était muni d’une Kalachnikov à double chargeur.

Le second, Diallo Yobi est présenté comme le cerveau de l’attaque sur l’axe Bouna-Sipaldouo qui a fait trois morts le 15 novembre dernier. Il était sur le théâtre des opérations armé d’une kalachnikov et d’une machette. Ces deux criminels ont été arrêtés en février dernier. Diallo Oumar, le premier à être interpellé a été surpris à son domicile au quartier Gborontchara de Bouna, les enquêtes ont révélé sa franche collaboration avec D. Yobi.  Ce dernier a lui été épinglé dans un kiosque à café à Bouna par les forces de l'ordre.