Affaire institutrice tabassée Abobo : le suspect interpellé et mis sous mandat de dépôt

Publié le
affaire-institutrice-tabassee-abobo-le-suspect-interpelle-et-mis-sous-mandat-de-depot PhDr
Faits divers

Le procureur de la République Adou Richard a annoncé à travers un communiqué l’arrestation du parent d’élève qui a porté main à une institutrice dans la commune d’Abobo.

Le procureur de la République Adou Richard a annoncé l’interpellation du nommé Bakayoko Hamed ce vendredi 8 avril 2022. Il a été accusé d’avoir tabassé une institutrice qui s’avère être l’enseignante de son enfant. La dame en question est porteuse d’une grossesse.

Selon le communiqué, dont l’intégralité suit ci-dessous, il est signifié que le Sieur Bakayoko Hamed a été placé sous mandat de dépôt. Il risque de passer les cinq prochaines années de sa vie sous les verrous avec une lourde amende.

COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE D’ABIDJAN

Le 21 mars 2022, la Brigade de Gendarmerie d’Abobo était saisie d’une plainte de dame N’TAKPE épouse ZAKPA, enseignante à l’EPP Gendarmerie d’Abobo, pour violences physiques perpétrées sur sa personne, en dépit de sa grossesse, par un parent d’élève du nom de BAKAYOKO Hamed, lequel avait disparu depuis la commission des faits.

Le sieur BAKAYOKO Hamed sera traduit devant le Tribunal correctionnel

Le Procureur de la République informe que l’enquête ouverte suite à ces violences, qui ont occasionné chez la victime une incapacité totale de travail pendant quatorze (14) jours, a conduit à l’interpellation, ce vendredi 08 avril 2022, du sieur BAKAYOKO Hamed, activement recherché par ses services depuis le 21 mars 2022.

Déféré ce jour, le sieur BAKAYOKO Hamed sera traduit devant le Tribunal correctionnel suivant la procédure de flagrant délit pour répondre des faits de coups et blessures volontaires et mise en danger d’autrui.

Il encourt une peine d’un à cinq années d’emprisonnement et une amende de 50.000 à 500.000 francs CFA.

Le Procureur de la République tient à indiquer que les auteurs des actes de violence à l’encontre des agents publics dans l’exercice de leurs fonctions seront interpellés et subiront la rigueur de la loi pénale.

                                                                                                      Fait à Abidjan, le 08 Avril 2022

                                                                       LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE D’ABIDJAN

                                                                                           ADOU RICHARD CHRISTOPHE