Prostitution à Marcory : La police rafle 110 filles de joie et 23 garçons

Publié le Modifié le
prostitution-a-marcory-la-police-rafle-110-filles-de-joie-et-23-garcons Plusieurs filles et garçons ont été interpellés lors d'une opération de rafle à Marcory
Faits divers

La brigade mondaine de la sous-préfecture de police a interpellé plus de cent jeunes filles de joie et 23 garçons, le samedi 11 juin 2022 à Marcory, lors d'une rafle.

Beau coup de filet des agents de la police dans la commune Marcory. Une opération spéciale de rafle de certains lieux de réjouissance (maquis et autres) menée par le chef de District de Police, dans la soirée du samedi 11 juin 2022, a permis l’arrestation de plus d’une centaine de personnes.

110 filles de joie et 23 garçons interpellés

Selon l'information livrée par la Direction Générale de la Police Nationale sur sa page officielle, cette action de sécurisation et d'assainissement a permis aux forces de l’ordre d’interpeller 133 individus dont 110 filles de joie et 23 garçons.

« Le Chef de District de Police de Marcory a initié une opération spéciale de sécurisation et d'assainissement de certains lieux de réjouissance. Il s'agit des maquis à proximité de la pâtisserie Abidjanaise en zone 3, du " Piment rouge " en zone 4 et du centre commercial de Marcory. Au cours de cette opération, 133 individus ont été interpellés : 110 filles de joie et 23 garçons », a publié la DGPN CI sur sa page Facebook.

"Ils ont été mis à la disposition des Enquêtes générales et de la police mondaine"

Selon la source, les mis en cause ont été conduits à la préfecture de police d’Abidjan et mis à la disposition des Enquêtes générales et de la police mondaine.

Faut-il, le rappeler, la prostitution n'est pas un délit, mais le racolage actif l'est. Le racolage est en effet, le fait de héler ou approcher des passants ou toute autre personne dans des endroits recevant du public dans le but d'avoir des rapports sexuels avec eux moyennant de l'argent.

Pour rappel, dans le but de mettre fin aux dépravations des mœurs qui ont cours au centre commercial de Marcoryla Brigade mondaine, appuyée par le Commissariat de police d’Abidjan-Marcory avait interpellé un groupe de jeunes filles, le 11 janvier 2020. Ce groupe, composé de 25 jeunes filles, dont l'âge varie entre 17 ans et 41 ans, selon la source avait été conduit devant le parquet du tribunal du Plateau pour racolage actif.