Candidat à la présidentielle d’octobre 2020 : Ouattara se fourvoie et ridiculise la Côte d’Ivoire, le pays en ébullition, des chefs traditionnels interpellent


10/08/2020
Candidat à la présidentielle d’octobre 2020 : Ouattara se fourvoie et ridiculise la Côte d’Ivoire, le pays en ébullition, des chefs traditionnels interpellent
Le vivre ensemble prôné par Alassane Ouattara, lui-même, semble avoir pris du plomb dans l’aile.

La candidature du président de la République, Alassane Ouattara à la présidentielle d’octobre 2020, les sautes d’humeur au lendemain de l’annonce de la candidature d’Alassane Ouattara, l’appel des chefs traditionnels suite à cette candidature, sont entre autres, les sujets qui cristallisent l’attention de la presse ivoirienne ce lundi 10 août 2020.

Après moult hésitations, le président Alassane Ouattara a officialisé sa candidature pour un troisième (3ème) mandat au cours de son discours à la nation le jeudi 6 août dernier. Le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) sera donc représenté aux présidentielles d’octobre prochain par celui qui a été élu une première fois en 2010 puis réélu en 2015 dans un troisième mandat que d’aucuns estiment anti-constitutionnel. Cette décision fait suite à la mort de son premier ministre, Amadou Gon qui incarnait la nouvelle génération selon l'esprit du président Alassane Ouattara. 

Au lendemain de cette décision, la quiétude et la sérénité des populations semblent hypothéquées. Le vivre ensemble prôné par Alassane Ouattara, lui-même, semble avoir pris du plomb dans l’aile. La méfiance s’installe de plus belle entre les militants des différents partis politiques. Les réseaux sociaux s’enflamment de déclarations, de vidéos, de communiqués de protestation. Le comble, l’on a déjà enregistré dans des villes et quartiers à travers le pays des manifestations de rues contre la volonté d’Alassane Ouattara de se présenter à nouveau. De quoi faire réagir le confrère, Le nouveau Réveil qui estime que « Ouattara se fourvoie et ridiculise la Côte d’Ivoire ». Dans la même veine, le confrère Le Temps barre à sa Une. « Après l’annonce d’un 3ème mandat de Ouattara, la Côte d’Ivoire en colère et en ébullition. Manifestations éclatées dans plusieurs villes.».

Ce climat socio-politique délétère qui prévaut à trois (03) mois de la présidentielle semble interpeller les chefs traditionnels qui ont décidé d’être le porte-voix des sans voix. « Soutien des têtes couronnées à des candidats à la présidentielle, des chefs traditionnels interpellent leurs collègues. Les hommes politiques invités à respecter les lois.», titre le quotidien L’inter.

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome