Lutte contre les faux médicaments : Une Autorité ivoirienne de régulation pharmaceutique (AIRP) désormais installée à Abidjan


07/08/2020
Lutte contre les faux médicaments : Une Autorité ivoirienne de régulation pharmaceutique (AIRP) désormais installée à Abidjan
Le Dr Aka Aouélé a installé officiellement le conseil de régulation de l'AIRP

La Côte d'Ivoire veut en finir avec le fléau de faux médicaments sur son territoire. Pour atteindre cet objectif qui vise à veiller sur la santé des populations, l’État ivoirien vient d'installer officiellement, la Direction générale de l'Autorité ivoirienne de régulation pharmaceutique (AIRP) dotée d'un Conseil de régulation. Présidée par le ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique, Dr Aka Aouélé, la cérémonie officielle s'est tenue, le jeudi 06 août 2020, à Cocody au siège de l'AIRP.

La Côte d'Ivoire veut se donner davantage les moyens nécessaires pour lutter efficacement contre les faux médicaments. Ainsi, pour permettre aux populations ivoiriennes d'avoir accès aux médicaments de très bonne qualité, d'efficacité et d'innocuité, la Côte d'Ivoire dispose désormais d'une Autorité ivoirienne de régulation pharmaceutique (AIRP) qui est dotée d'un Conseil de régulation. L'institution aura pour mission principale mission de réguler tout le secteur pharmaceutique, portant sur les médicaments et les autres produits de santé dans le respect des règles, d'éthique et de gouvernance.

De manière pratique, cette structure se chargera de descendre sur les marchés pour empêcher les ventes anarchiques, elle devra contrôler les matières premières destinées à la fabrication des médicaments ; elle pourra prendre également des sanctions à l'endroit des opérateurs économiques qui se livrent à la commercialisation des produits contrefaits….Selon le ministre Aka Aouélé, tout ceci s'inscrit dans le cadre du plan national de développement sanitaire, et dans le contexte de la mise en place de la couverture de maladie universelle. Car l'accès aux médicaments de qualité est l'un des enjeux majeurs pour une couverture sanitaire universelle efficace afin de protéger les populations contre les dépenses catastrophiques.

Exprimant sa joie de voir implanter cette structure de contrôle pharmaceutique en Côte d'Ivoire, le docteur Aka Aouélé a salué les efforts du gouvernement pour le développement de ce secteur. Le ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique a rappelé que le gouvernement a mis en place une politique pharmaceutique nationale qui permet aux différents acteurs et partenaires du secteur d'orienter et de coordonner leur intervention.

Dans cette veine, une série de grandes reformes a été entreprise notamment : la reforme en 2013 de la pharmacie de la santé publique la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (PSP), pour assurer l'accessibilité et la disponibilité des produits de santé à tous ; la prise en 2015 de trois (3) lois visant à améliorer l'exercice de la production pharmaceutique, renforcer le respect du code de déontologie et de l'éthique ; la décentralisation de l'ordre des pharmaciens dans la gestion de la profession pharmaceutique ; l'adoption de 2017 de la loi portant la régulation du secteur pharmaceutique traduit par l'Autorité Ivoirienne de Régulation Pharmaceutique (AIRP)...

Au cours de la cérémonie officielle, Dr Aka Aouélé a rendu un hommage à tous les partenaires qui ont participé à la réalisation dudit projet entre autres : le coordonnateur de l'unité de coordination du projet CDD, le Directeur de l'Agence Française de Développement.

 

Mélèdje Tresore 

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2