Trafic de poche de sang : Des syndicats de santé s'insurgent contre des agents véreux et denoncent...

Publié le Modifié le
trafic-de-poche-de-sang-des-syndicats-de-sante-s-insurgent-contre-des-agents-vereux-et-denoncent
Santé

La coalition des syndicats de la santé a lancé un appel aux professionnels de la santé suite à l’affaire relative aux deux agents de santé incarcéré pour non-respect du prix forfaitaire de la poche de sang fixé.

Deux agents de santé ont été mis aux arrêts, fin avril dernier, pour non-respect du prix forfaitaire de la poche de sang fixé à 3000 francs CFA, a annoncé le 29 avril dernier, Dr Aka Charles Koffi, directeur de cabinet adjoint du ministre ivoirien de la Santé.

La coalition des syndicats de santé condamne


Face à la presse, la coalition des syndicats de la santé est monté au créneau pour dénoncer une situation qui porte gravement atteinte à "l’honorabilité" des professionnels de la santé, qualifiant ces pratiques de "malsaines et nauséabondes".  « Cette situation, répudiable à notre honorabilité, est vigoureusement condamnée par la Coalition des Syndicats de la Santé, qui s’insurge contre de telles pratiques malsaines et nauséabondes », a déclaré Dr Koulaï Mangni Valentin, porte-parole de la coalition des syndicats de santé, lors d’une conférence de presse organisée, mercredi 4 mai 2022 à Yopougon.  

Dr Koulaï a interpellé tous les agents de santé sur la nécessité de veiller au respect scrupuleux des normes, directives et protocole régissant la prise en charge des populations

Au nom de la corporation, et des syndicats qui composent la coalition, Dr Koulaï a interpellé tous les agents de santé sur la nécessité de veiller au respect scrupuleux des normes, directives et protocole régissant la prise en charge des populations.

Le secrétaire général du mouvement des agents de santé pour un système de santé performant (MASSIP), bien que conscient de la gravité des faits, a, toutefois, plaidé auprès des autorités judiciaires et sanitaires   en faveur d’une dilution des lourdes peines infligées à leurs deux camarades, placés en détention.

Le récit des faits

En effet, il s’agit de 2 Agents tous contractuels de la santé dont un Chauffeur Ambulancier et un Aide-Soignant en service au CHR d’Abobo, qui ont été pris en flagrant délit de violation de l’arrêté fixant désormais la poche de Sang à 3000 F CFA. Selon les informations recueillies de sources concordantes.

Tout est parti d’un besoin de Poche de sang dans une clinique de la place pour une dame césarisée dont l’époux aurait sollicité les services de l’Aide-Soignant faisant office de garçon de salle dans cette Clinique. C’est ce dernier qui lui va contacter l’ambulancier du CHR pour Satisfaction de cette demande en produit Sanguin.

L’ambulancier qui a pris soins de garder par devers lui 3 poches de Sang soutirées d’une commande au CNTS, va vendre une poche à 25000 F CFA aux parents. C’est ce parent qui après avoir reçu et payé les 25000 F CFA qui a appelé le numéro vert 143 de l’Inspection Générale de la Santé pour une plainte.

C’est faisant suite à leur investigation que les 2 Camarades ont été pris la main dans le Sac et placé en détention actuellement.   L’un des agents contractuels interpellés, dans un état critique, est actuellement en soin intensif dans un centre hospitalier de la place suite à un accident vasculaire cérébral (AVC).