Bousculade meurtrière à la Mecque : Aucun corps ne sera rapatrié à Abidjan


30/09/2015
Koné Messamba a fait le point de la situation (Photo: E.Y)
La bousculade meurtrière enregistrée, le jeudi 24 septembre 2015, dans le cadre du pèlerinage à la Mecque continue de faire des vagues. Le directeur général des Cultes, Koné Messamba, est monté au créneau, le lundi 28 septembre, pour parler des dispositions prises par le gouvernement ivoirien, tout en précisant qu'aucun corps ne sera rapatrié à Abidjan.

A l'en croire, selon la tradition musulmane, les corps des personnes décédées en terre sainte ne sont pas rapatriés. Ils sont inhumés sur place. Au siège de l'institution sis aux II Plateaux, où il a animé une conférence de presse, le directeur général des Cultes a clairement signifié que les pèlerins blessés qui arriveront le mardi 29 septembre à 19h20mn, seront pris en charge médicalement au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Treichville par l’État de Côte d'Ivoire. Pour ce faire des mesures particulières ont été arrêtées pour les pèlerins du hadj édition 2015. « Des dispositions ont été prises par la ministre de la santé et de la lutte contre le Sida pour l'accueil des blessés dont l'état nécessite une observation ou une hospitalisation au sein du service chirurgical du Chu de Treichville. Elle a également d'une part, instruit la pharmacie de la santé publique pour le ravitaillement des équipes médicales en médicaments et, d'autre part, en rapport avec les sapeurs-pompiers militaires et le Samu, mis 3 ambulances, des brancards et des brancardiers à notre disposition », a indiqué Koné Messamba.

A l'aéroport, a poursuivi le conférencier, des médecins traumatologues, des psychologues, des psychiatres et des travailleurs sociaux du ministère de la santé et de la lutte contre le Sida et du ministère de la solidarité, de la famille, de la femme et de l'enfant, seront présents pour accueillir les pèlerins et assurer leur prise en charge médicale et psychologique. Ils seront soutenus dans leurs actions par des équipes du Samu, de la Croix rouge et de Medecis. Pour une meilleure prise en charge, a souligné le directeur général, la grande mosquée de la Riviera servira de centre d'accueil pour tous les autres pèlerins. Quant aux parents des pèlerins blessés, a souligné le conférencier, ils seront informés sur l'heure d'arrivée de leurs malades.

Bien avant de faire ces précisions, Koné Messamba a laissé entendre que des équipes d'imams issues des différents comités de veille mis en place par le ministère de l'intérieur et de la sécurité et celui des Affaires étrangères à Abidjan et à la Mecque, ont visité les 14 familles endeuillées pour les informer officiellement du décès de leurs parents. Les comités de veille, a ajouté le directeur général des Cultes, sont toujours à pied d’œuvre pour informer utilement les parents des pèlerins.

Il est bien de signifier que les vols retour sont prévus du 29 septembre au 7 octobre 2015. A noter aussi qu'à la date d'hier, la Côte d'Ivoire comptait 14 morts et 77 portés disparus.

Elysée YAO

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Elysée Yao

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

Videodrome