Rentrée Scolaire : La communauté marocaine vivant en Côte d’Ivoire prône l’excellence


12/09/2020
Rentrée Scolaire : La communauté marocaine vivant en Côte d’Ivoire prône l’excellence
L’Acmrci a promis faire plus pour l’année scolaire 2021-2022.

L’Assemblée du conseil des Marocains résidents en Côte d’Ivoire (Acmrci) en partenariat avec la fondation Hassan II et l’ambassade du Maroc, a organisé une cérémonie de récompense et d’aide aux familles marocaines et ivoiro-marocaines vivant en Côte d’Ivoire. Cette remise de dons s’est déroulée le vendredi 11 septembre 2020 dans la salle Jean-Marie Adiaffi au palais de la culture de Treichville.

Ce sont au total 138 enfants dont des bacheliers et des brevetés qui ont bénéficié des largesses de L’Acmrci, de la fondation Hassan II et de l’ambassade du Maroc. Ils ont reçu des enveloppes, cadeaux et des kits scolaires pour les encourager à donner encore le meilleur d’eux-mêmes. Aussi, à la veille de la rentrée scolaire 2020-2021, la générosité de ces institutions marocaines s’est étendue sur 74 familles qui ont reçu des enveloppes pour soutenir leurs dépenses.

Depuis quatre ans que cette journée d’excellence existe, Ouazzani Chahdi, président de l’Acmrci, a promis faire plus l’année prochaine. En plus des élèves du primaire, collège et lycée, il envisage apporter un soutien aux étudiants qui eux aussi connaissent des difficultés. Au niveau des familles, pour lui, ce geste de solidarité à leur égard contribue à faire face aux obstacles dus à la pandémie du Covid-19 qui sévit. Plusieurs de ses compatriotes sont des commerçants et cette pandémie n’arrange pas les affaires.

Présent à cette remise de dons, SEM Abdelmalek Kétani, ambassadeur du Royaume du Maroc en Côte d’Ivoire a tout d’abord salué le travail qui a été abattu par les parents mais également les élèves. Particulièrement aux apprenants, il leur a demandé de savoir construire leur avenir par le travail et la persévérance. « Tu peux devenir ce que tu veux devenir » leur a-t-il inculqué. Il leur a fait comprendre que les premiers bénéficiaires de leur réussite, ce sont eux. Son plus grand souhait est que ces enfants soient les ambassadeurs de leurs pays et qu’ils aient « le feu à l’intérieur d’eux ».

 

Alain Zadi

Alain Zadi

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2