Affaire ''Grogne au Fonds de Prévoyance Militaire''

La raison de la colère des militaires mutualistes


15/05/2013
Pour certains militaires, la restructuration du FPM doit être conforme à la réglementation communautaire de l'Uemoa (Ph. DR)
Depuis le 25 avril 2013, le Fonds de prévoyance militaire (FPM) a un nouveau président du conseil d'administration (Pca). Malheureusement, ce dernier ne semble pas faire l'unanimité si l'on s'en tient aux propos d'un groupe de militaires qui ont pris contact avec notre Rédaction (voir L'inter du 08 mai 2013) et qui récusent le mode de désignation de celui-ci.

Cette semaine, ceux-ci sont revenus à la charge en justifiant leur désapprobation. «En 2010, le président Gbagbo a doté le FPM de plusieurs millions de fcfa. Hélas ! cette somme qui devrait servir à la prise en charge médicale des militaires a été détournée. Le tribunal militaire a procédé à plusieurs interpellations, mais l'affaire a été classée sans suite. Chose curieuse, tous les mis en cause ont été réintégrés par la direction générale par intérim du FPM», se sont indignés nos interlocuteurs qui ont, une fois encore, insisté sur les textes en vigueur portant réglementation de la mutualité sociale au sein de l'Uemoa.

Pour éviter que l'argent des mutualistes soit détourné comme en 2010, ceux-ci exigent le respect scrupuleux des textes communautaires. «Le règlement N° 07 / 2009 / CM / Uemoa indique que le conseil d'administration des mutuelles doit être élu au sein des délégués de l'assemblée générale. Et ce sont ces délégués qui élisent, en leur sein, le président du conseil d'administration. Or, curieusement, le Pca élu à la date du 25 avril dernier n'émane pas du conseil d'administration», se sont insurgés ces militaires qui estiment que cette violation flagrante des textes en vigueur est de nature à instaurer la gabegie et les détournements dans la gestion de leur fonds. Pour comprendre cette situation, notre Rédaction a joint par téléphone la direction du Fonds de prévoyance militaire qui n'a pas trouvé nécessaire de réagir.

G de Gnamien

|

  • SOURCE: L'inter

Videodrome