Entrepreneuriat : Voici pourquoi les salariés échouent dans les affaires, les erreurs à éviter

Publié le
entrepreneuriat-voici-pourquoi-les-salaries-echouent-dans-les-affaires-les-erreurs-a-eviter Le Coach Vincent Kadjo
Société

À l'initiative du coach Vincent Kadjo, plus de 300 salariés tout secteur confondu étaient réunis à l'amphithéâtre du Centre National du matériel scientifique sis à Cocody saint jean, ce dimanche 31 octobre pour échanger sur les questions de leur entrepreneuriat.

Le thème" mon Ken sur le côté" pour faire allusion à d'autres sources de revenus en dehors de son salaire, a été au menu des échanges.

Devant plus de 300 salariés, le coach à succès dans l'entrepreneuriat et recherche d'emploi, Vincent Kadjo communément appelé VK a énuméré les raisons qui font échouer les salariés dans leurs initiatives d'entreprise. Entre autres raisons ; le manque de contrôle, c'est à dire, laisser tout le business aux mains de ses employés. La méconnaissance de l'environnement et de l'activité, la négligence etc.

Il estime qu'aucune réussite n'est possible sans que l'investisseur n'y consacre, son temps, son énergie et son argent. Sans quoi, il fait un investissement à perte. Il va s'en dire qu'il y a des secteurs d'activités qu'il pourra éviter, à savoir, le transport, l'élevage etc.

Alors quelles sont les activités propices aux salariés ? VK en référence à ses expériences antérieures, propose : la location, l'édition, la formation et la revente des accessoires. Lesquelles activités pourraient s'exercer sans que cela nécessite la présence de l'investisseur. Possibilité de les gérer à distance aux moyens de l'internet et des appels.

Pour Vincent Kadjo l'idée de traiter un tel sujet est née de son triste constat fait dans les rangs des salariés entrepreneurs. " J'ai la chance de voir autour de moi beaucoup de salariés se lancer et échouer lamentablement." Pire " pour certains, ils investissent leur économie même tout l'argent de loyer" a t'il justifié. Ces investissements malheureusement, se soldent par des échecs. Il était donc important d'organiser une telle conférence pour les outiller.

Carlos DOGBA