Côte d'Ivoire

Election à la FIF : Le cri du cœur de Bassolé Maurice

« Nous avons été oubliés par les décideurs du foot »
« Nous souffrons en silence en cette période de Covid-19 »
27/06/2020
Election à la FIF : Le cri du cœur de Bassolé Maurice
Maurice Bassolé

A travers un post sur les réseaux sociaux, l’ancien international milieu de terrain, Maurice Bassolé, a lancé un cri du cœur pour traduire la souffrance des responsables des centres de formation, oubliés dans le cadre de l’élection du président de la Fédération ivoirienne de football.

Maurice Bassolé, vous connaissez ? Cet ancien international milieu de terrain ivoirien a évolué au Stade d’Abidjan et à l’Africa Sports d’Abidjan, entre (1999 et 2003), avant d’embrasser une carrière professionnelle au CA Batna et CS Constantine (Algérie) et enfin à Dolphins, au Nigéria.

Retraité depuis 2006, Maurice Bassolé (40 ans) est aujourd’hui dans la formation. Dans un post sur les réseaux sociaux, il a relevé les difficultés que vivent les formateurs, en cette crise liée à la maladie à coronavirus. « Bonjour à tous, même si je sais que le jour n’est pas bon pour nous les présidents, encadreurs, formateurs, chargé de matériel de tous ces centres de formation qui sont laissés pour compte, oubliés par les décideurs du foot, qui souffrons en silence en cette période de Covid 19, qui n’arrivons pas à joindre les deux bouts ».

Maurice Bassolé estime qu’ils vivent cette situation difficile « parce que n’ayant pas de droit de vote. Puisque tous sont focalisés sur les clubs de 1ère, 2ème et 3ème division, nous oubliant ; nous qui sommes dans les quartiers, communes, villages du matin au soir avec nos enfants sans sponsors, nous débattant pour survivre et non vivre afin de préparer une relève pour notre football ».

Pour terminer, l’ancien joueur du Stade d’Abidjan et de l’Africa Sports d’Abidjan demande aux formateurs d’être forts dans ces moments difficiles. « Soyons forts comme nous l'avons toujours été et que Dieu nous protège de cette maladie et que nous reprenions notre boulot avec enthousiasme pour un demain meilleur pour le football ivoirien ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome