Développement des secteurs coton et caoutchouc : 100 milliards de Fcfa d'investissement annoncés

Publié le Modifié le
developpement-des-secteurs-coton-et-caoutchouc-100-milliards-de-fcfa-d-investissement-annonces Les secteurs du coton et du caoutchouc en Côte d’Ivoire bénéficieront d’un important investissement.
Economie

Un investissement de 100 milliards de Fcfa a été annoncé au cours des 3 prochaines années pour le développement des secteurs du coton et du caoutchouc en Côte d’Ivoire.

À travers un document publié par voie de presse, ce lundi 3 octobre 2022. Les secteurs du coton et du caoutchouc en Côte d’Ivoire bénéficieront d’un important investissement.

Engagement pour le développement

Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a reçu en audience Muthukumar Neelamani, Directeur général (Dg), en charge des Opérations d'Olam Agri, le jeudi 22 septembre 2022. À l’occasion, le Dg de l’entreprise a réitéré son engagement pour le développement des secteurs du coton et du caoutchouc. « En effet, l’entreprise prévoit d'investir près de 100 milliards de Fcfa dans des unités de transformation de coton et de caoutchouc en Côte d'Ivoire au cours des 3 prochaines années », a-t-il annoncé.

Il s'agit de la première rencontre entre Muthukumar Neelamani et Patrick Achi depuis la réorganisation du groupe Olam International. Le Dg a précisé que son entreprise est un « nouveau groupe opérationnel » du grand groupe international depuis mars 2022. Muthukumar Neelamani a ajouté que leurs activités en Côte d'Ivoire comprennent « l'approvisionnement, la transformation et l'export du coton et du caoutchouc ».

Coopération excellente

La rencontre a permis de souligner la coopération excellente et de longue date entre le groupe et la République de Côte d'Ivoire. Muthukumar Neelamani a indiqué que le groupe est implanté dans le pays depuis 1994, et a débuté ses opérations par l'approvisionnement et l'export de l'anacarde.

« Depuis, ses activités se sont étendues au cacao, au café, au coton et l'hévéa, employant plus de 5.000 employés permanents et saisonniers, et collaborant avec plus de 300.000 producteurs partenaires qui approvisionnent ses 12 usines », a-t-il fait savoir.

« Cette rencontre a été l'occasion de témoigner notre reconnaissance au gouvernement ivoirien »

Muthukumar Neelamani a salué l’appui constant du gouvernement ivoirien. « Cette rencontre a été l'occasion de témoigner notre reconnaissance au gouvernement ivoirien pour le constant appui contribuant à la mise en œuvre des projets dont les orientations stratégiques sont alignées à celles du président de la République, Alassane Ouattara », a déclaré le Dg de l’entreprise.

Il également ajouté : « Nous nous réjouissons de la qualité des relations qui existent, et souhaitons rassurer le Premier ministre de la pleine disponibilité de la Direction du groupe à les raffermir davantage ».

Réorganisation

Pour rappel, en janvier 2020, le groupe a annoncé un plan de réorganisation transformationnel visant à diviser l'entreprise en trois groupes opérationnels distincts et cohérents. Cela, afin de maximiser la valeur à long terme du grand groupe de manière durable. « Cette réorganisation stratégique a été effective en Côte d'Ivoire en début d'année 2022, et structure notre portefeuille d'activités », a expliqué Muthukumar Neelamani.

L’un des trois groupes couvre et développe les plateformes d'ingrédients alimentaires telles que le cacao, le café, les produits laitiers, les noix, et les épices. Le second groupe se consacre aux denrées alimentaires telles que les aliments pour animaux et aux fibres végétales sur les marchés émergents à forte croissance en Afrique et en Asie. Le troisième groupe s’occupe de la logistique et des produits alimentaires consommateurs.