Côte d'Ivoire

Daobly (Taï) : Jalouse, une dame empoisonne sa rivale enceinte, sa sœur et le chat de la maison

Publié le Modifié le
daobly-tai-jalouse-une-dame-empoisonne-sa-rivale-enceinte-sa-soeur-et-le-chat-de-la-maison Sawadogo Angèle portait une grossesse de 6 mois quand elle est décédée par empoisonnement (Ph d'illustration)
Faits divers

Sawadogo Angèle et sa sœur cadette Sawadogo Aminata ainsi que le chat Minou sont décédés, dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai 2022, à Daobly, à la suite d’un empoisonnement.

Daobly, village de la commune de Taï, ville située dans la région du Cavally, est secoué actuellement par une affaire d’empoisonnement qui a fait 3 victimes : Sawadogo Angèle, 26 ans, enceinte de 6 mois, sa sœur Sawadogo Aminata, 14 ans et Minou, le chat de la maison. Tous sont décédés, dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai 2022, après avoir consommé le repas de T.S., la rivale de Sawadogo Angèle.

Selon Soir Info qui livre cette information, A.O., âgé de 45 ans, planteur du binôme café cacao à Daobly, vit avec sa femme T.S. depuis quelques années. Il remplit ses devoirs conjugaux mais aucune grossesse à l’horizon. Est-ce bien l’homme qui a un souci de fertilité ou sa femme ? Pour voir clair dans cette affaire, il prend une seconde épouse plus jeune : Sawadogo Angèle âgée de 26 ans.

Tout le monde attendait la venue au monde du bébé

Au bout de quelques temps, Angèle contracte une grossesse. A présent, A.O. sait que sa première épouse a un problème de fécondité. Entre temps, la grossesse de Sawadogo Angèle évolue et tout le monde, le planteur, en tête, attend dans l’allégresse la venue au monde du bébé, prévue dans 3 mois.

En réalité, toute cette mobilisation autour de la grossesse d’Angèle n’est pas du goût de la première femme. Mais elle joue le jeu pour endormir tout le monde et frapper au moment opportun, en empoisonnant sa rivale et faire croire que sa mort est naturelle.

Dans la soirée du mardi 10 mai 2022, aux environs de 17 heures, elle met enfin son projet funeste en marche. Après avoir servi le repas familial composé de riz et d’une sauce arachide avec du poisson mâchoiron, elle dit à son mari qui s’apprêtait à faire un tour à Taï, qu’il pouvait manger avant son départ.

Après s’être gavé, le planteur referme le reste de la nourriture, avant d’enfourcher sa moto pour Taï. T.S. en profite pour mettre du poison dans la sauce, avant d’informer sa rivale qu’elle pouvait se servir. Prétextant qu’elle allait récupérer un colis arrivé de Zagné, chez l’une de ses camarades, à l’entrée du village, elle s’éclipse.

Les deux sœurs venaient ainsi de prendre rendez-vous avec la mort y compris le chat Minou

Angèle invite donc sa sœur Aminata, arrivée de son Burkina Faso natal, une semaine plus tôt. Les deux sœurs venaient ainsi de prendre rendez-vous avec la mort y compris le chat Minou qui s’était invité au repas.

Après avoir mangé, les deux sœurs vont s’asseoir sur la terrasse de la maison pour écouter de la bonne musique burkinabé. Mais ce moment de gaieté sera de courte durée. En effet, les deux sœurs ont commencé à ressentir des douleurs d’estomac, avant de se mettre à vomir.

Elles appellent à l’aide, avant d’être transportées dans un état d’inconscience dans un centre de santé. Informé, le mari A.O. arrive dare-dare au centre de santé, mais trop tard. Angèle et sa sœur Aminata sont mortes ainsi que le chat Minou resté à la maison.

Au terme d’une enquête menée par la gendarmerie de Taï sur les circonstances de ce drame, la première épouse a été arrêtée et sera déférée devant le parquet de la section du tribunal de Guiglo.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.