Reportage / Côte d’Ivoire : A la découverte du 2ème terminal à conteneurs en construction ; une infrastructure dotée de superstructures

Publié le Modifié le
reportage-cote-d-ivoire-a-la-decouverte-du-2eme-terminal-a-conteneurs-en-construction-une-infrastructure-dotee-de-superstructures Les travaux de réalisation du TC2 sont à un niveau de 60%. (Ph: DR)
Economie

Des équipes de Côte d’Ivoire Terminal (CIT) sont à pied d’œuvre pour la réalisation des travaux du deuxième terminal à conteneurs (TC2), en vue d’un démarrage effectif dès début novembre 2022.

Le chef de l’Etat, le président Alassane Ouattara a procédé en personne, le lundi 5 octobre 2020, au lancement des travaux du deuxième terminal à conteneurs (TC2).

Au terme d’un appel d’offres international, la construction et la gestion du deuxième terminal à conteneurs (TC2) ont été confiées au consortium Bolloré Ports et APM Terminals. Ensemble, ces deux partenaires vont donner vie à Côte d’Ivoire Terminal (CIT).

Après 16 mois d’intenses travaux réalisés par les équipes de Côte d’Ivoire Terminal (CIT), le deuxième terminal à conteneurs (TC2) présente fière allure. Ce constat, nous l’avons fait lors d’une visite réalisée sur le site du TC2, mardi 22 février 2022.

Evolution du chantier depuis décembre 2020

Les premières installations sur le chantier du TC2 sont des bureaux et la centrale à béton. Ensuite ont suivi le réseau de drainage des eaux de surface, une partie très importante du terminal qui permet de récupérer les eaux de surface sur tout le périmètre du terminal. Avant le rejet dans la lagune, ces eaux passent par un certain nombre de séparateurs à hydrocarbure.

"En dessous de la plateforme pavée de 37,5 hectares du TC2, l'on retrouve un linéaire important de réseaux incendie, d'évacuation d'eau usée, d'adduction en eau potable et des câbles électriques"

Sur le site du TC2, le visiteur marche sur une plateforme pavée de 37,5 hectares. En-dessous de cette plateforme se trouve le cœur du projet. En effet, sous ces pavés, il y a un ensemble successif de couches qui sont réalisées. L’on y retrouve un linéaire important de réseaux. Notamment 4 kilomètres pour le réseau incendie; 1 kilomètre pour l’eau usée ; 2,5 kilomètres d’eau potable et 65 kilomètres de câbles électriques tirés sur l’ensemble du terminal.

La réalisation des poutres du TC2 a nécessité le forage de pieux à 60 mètres de profondeur, espacé de 5 mètres dont 214 pieux au total, sur les 1 100 mètres linéaires de poutres arrière.

Le niveau d’avancement total des travaux du TC2 est de 60%.

Livraison des équipements

Le 17 avril 2022, un premier navire apportera les 6 premières grues du TC2 et au cours de la première quinzaine du mois d’août 2022, les portiques et le reste des équipements seront livrés. Un autre élément important, c’est la formation des opérateurs qui suivra.

Dès la première année de mise en service, le TC2 sera équipé de 6 portiques à quai au total, 13 portiques de parcs et de 36 tracteurs, tous électriques, pour la manutention des conteneurs.

Capacité d’accueil du TC2

Le TC2 une fois opérationnel, CIT sera capable de traiter plus de 1,5 million de conteneurs par an et d’accueillir des navires de 14 et de 16 mètres de tirants d’eau, le long de 800 mètres de quais, soit le double de la capacité actuelle du port d’Abidjan.

"Doté d'équipements alimentés à partir d'énergie électrique, le nouveau Terminal sera labellisé Green Terminal"

CIT est construit dans le respect des normes environnementales et sociétales. Doté d’équipements alimentés à partir d’énergie électrique, le nouveau Terminal sera labellisé Green Terminal.

Pour répondre aux besoins de ses clients, il développera des solutions digitales et connectées. 

Les trois étapes du projet

La réalisation du TC2 se déroule en trois volets. Un volet travaux, avec une plateforme de 37,5 ha à aménager, avec des voies des portiques à quais, plusieurs bâtiments à construire; le complexe automatisé d’entrée et de sortie du Terminal, une zone dédiée au stockage des conteneurs frigorifiques, toute la partie électricité qui tient compte de l’aspect Green terminal et enfin le raccordement au réseau ferroviaire.

"La réalisation du TC2 se déroule en trois étapes: une étape travaux, une étape acquisition et mise en place d'équipements et une étape déploiement de systèmes informatiques" 

Le deuxième volet concerne l’acquisition et la mise en place d’équipements. Six portiques de quais et 13 portiques de parcs au démarrage, ainsi que 36 tracteurs tous électriques et un certain nombre d’engins de manutention permettant au terminal d’être opérationnel.

Le troisième volet est le déploiement de systèmes informatiques au rang desquels, le système informatique d’exploitation du terminal communément appelé TOS (Terminal operating system) et le GOS (Gate operating system) avec bien entendu tous les autres systèmes informatiques liés à la finance et aux ressources humaines.

Pour parvenir à mettre en place les superstructures du TC2, le projet est organisé. Côte d’Ivoire Terminal, le concessionnaire, est en dialogue permanente avec l’autorité concédante qui est le port d’Abidjan. L’ensemble des travaux du TC2 est réalisé d’un commun accord avec l’autorité concédante.

Le TC2 en chiffres

Pour la période de construction du Terminal, plus de 1 100 employés travaillent sur le site du TC2 dont 10% dédié au management. Plus de 100 engins sont déployés en permanence sur la plateforme. 17 millions de pavés sont fabriqués directement sur le site de Côte d’Ivoire Terminal.

La construction du TC2 a nécessité 512 milliards Fcfa d'investissement dont 250 milliards Fcfa du Gouvernement ivoirien et 262 milliards Fcfa, décaissés par les concessionnaires Bolloré Ports et APM Terminals.